Apprendre à l'enfant le langage des sentiments et ensuite le punir est encore pire que d'ignorer ses besoins et désirs pour le sanctionner de temps en temps. Si nous voulons vraiment permettre à nos enfants d'écouter leur cœur et leur conscience pour qu'ils deviennent des gens de bonne volonté, nous devons trouver autre chose que les punirions pour les motiver.

Tout le monde sent bien qu'il est à la fois inefficace et cruel de punir ses enfants, mais comment faire autrement ? Beaucoup refuseront de renoncer aux sanctions, échaudés par l'échec patent de la « manière douce » évoquée précédemment. Les enfants qui ne sont jamais punis se montrent sou¬vent turbulents, indisciplinés, et irrespectueux envers les autres, qu'il s'agisse d'autres enfants, d'adultes, d'enseignants... Et pourtant je suis sûr que chaque parent se sera déjà dit, dans un moment de calme, qu'il devait bien exister une meilleure solution.