Surmonter la douleur

La prescription d'analgésiques permet de surmonter ces moments désagréables, et des protocoles antidouleur existent et sont très efficaces à la condition d'être suivis à la lettre et de prendre notamment les médicaments systématiquement avant que la douleur ne réapparaisse. La sonde urinaire, suite logique de l'opération, est retirée au bout de 12 à 24 heures. Si le chirurgien a posé un drain cutané, il sera enlevé 48 heures après l'intervention. La jeune maman est hospitalisée une semaine environ, les agrafes ou les fils lui seront ôtés 5 à 7 jours après l'intervention, à moins que le chirurgien n'ait utilisé des fils résorbables. La technique du surjet intradermique permet d'espérer une belle cicatrice. Elle pourra prendre une douche dès le 4e ou le 5e jour. La cicatrice horizontale basse dans les poils du pubis, à la lisière ou dans un pli existant, est toujours discrète.

Pour les petites fuites post-operatoires, sentez-vous fraiche avec les Serviettes périodiques Always Ultra-Thin-Long

Les suites opératoires

Après l'opération, la position assise n'est guère agréable et les premiers pas dans la chambre sont difficiles, notamment le lendemain de l'accouchement. Le point culminant de cette gêne se situe souvent le deuxième ou le troisième jour, lorsque les intestins se remettent en place, provoquant de nombreux gaz douloureux. Un régime spécial est souvent proposé quelques jours, le temps que le transit intestinal se rétablisse. Alors seulement, vous pourrez reprendre une alimentation normale. Elle sera progressive et composée d'aliments favorisant le transit intestinal.

L'équipe médicale surveille votre rétablissement en contrôlant votre pouls, votre température, la quantité et la qualité des urines et des écoulements vaginaux. Par le palper régulier de votre ventre, elle s'assure de la remise en place de l'utérus. Elle renouvelle le pansement posé sur votre abdomen, mais rapidement elle laissera la cicatrice à l'air libre. Ne vous inquiétez pas si vous constatez pendant quelques semaines une insensibilité cutanée au-dessus et au-dessous de la cicatrice, c'est tout à fait normal. Vous remarquerez sans doute aussi un petit ballonnement en position debout, au-dessus de la cicatrice ; il mettra deux à trois mois à disparaître.

Des exercices pour se rétablir

Même si les premiers mouvements sont douloureux, il est recommandé de bouger un peu passé les premières 24 heures. Ces petits mouvements favorisent la circulation et évitent les problèmes circulatoires.

• Il faut commencer par des mouvements de pieds, les jambes droites ou légèrement surélevées pour prévenir d'éventuelles complications circulatoires. Très progressivement, mettez les pieds en extension. Puis faites des petits cercles concentriques avec un ou les deux pieds.

Attention, il ne s'agit pas d'une gymnastique des abdominaux ! Seulement d'une remise en forme très douce. Les tout premiers mouvements sont exécutés dans le lit pour vous préparer à faire, sans faux pas, la première promenade traditionnelle de l'accouchée : le tour du lit.

Deux à trois semaines après l'intervention, la pratique d'exercices, sans forcer bien sûr, et en suivant attentivement les conseils des spécialistes, permet d'effacer les douleurs consécutives à l'intervention. En effet, les muscles du ventre doivent travailler très tôt pour activer la cicatrisation et pour retrouver progressivement leur force.

• Toujours allongée, jambes tendues, chevilles croisées ou non, contractez les muscles des jambes : étendez les genoux, durcissez les muscles des cuisses, serrez les fesses ; tenez quelques secondes et relâchez.

• Allongée dans votre lit, fléchissez et étendez les genoux alternativement en faisant glisser le talon sur le drap vers le pied du lit, puis en le ramenant progressivement vers la cuisse. Terminez l'exercice en pliant les deux jambes en même temps.

• Un certain soulagement est obtenu en se couchant sur le côté, genoux repliés sur la poitrine. Bougez doucement le bassin d'avant en arrière en utilisant les abdominaux et les fessiers.

• À demi-couchée, les oreillers soutenant le haut du dos : baissez le menton vers la poitrine et écrasez le bassin sur le matelas pour réduire la cambrure. Redressez-vous pour toucher les genoux avec les mains. Reposez la tête et les épaules en arrière pour vous détendre.

• Pour vous lever, il faut plier les genoux et glisser un pied vers le bord du lit. Tournez les épaules du même côté en prenant appui sur le bras replié et en posant la main sur la cicatrice. Assise au bord du lit, reprenez votre souffle en balançant les pieds de bas en haut. Redressez-vous lentement en vous servant du contrepoids des jambes.

Chirurgie esthétique

Votre cicatrice mettra presque six mois à prendre son aspect définitif, une simple ligne blanche sur la peau. Elle ne doit être ni rouge ni boursouflée ; dans le cas contraire, il faut en parler à votre médecin. Il est recommandé de ne pas exposer votre cicatrice au soleil, du moins pendant six mois. Généralement, la cicatrice dont l'incision a été pratiquée horizontalement est pratiquement invisible, elle est cachée par les poils pubiens. Mais si, malgré tout, vous trouvez cette cicatrice définitive disgracieuse, sachez que la chirurgie esthétique peut tenter de la rendre moins visible. Attention, toutes les peaux ne cicatrisent pas de la même façon et rien ne vous garantit une cicatrice invisible.

Contractions et allaitement

Enfin, certaines jeunes accouchées qui allaitent se plaignent aussi des contractions que provoque la mise au sein. Elles sont dues aux tranchées, c'est-à-dire aux contractions de l'utérus qui se remet en place, et sont souvent désagréables . Ces douleurs sont d'autant plus fortes qu'elles tiraillent un muscle en pleine cicatrisation. Ce n'est pas parce que vous avez eu une césarienne que vous devez renoncer à l'allaitement maternel.

C'est le type d'anesthésie choisie pour cette intervention qui détermine la date de la première mise au sein. Une césarienne sous péridurale permet une première tétée dès la naissance dans la salle d'accouchement. En cas d'anesthésie générale, il faudra attendre que la mère et l'enfant soient parfaitement réveillés pour la mise au sein. La meilleure position est alors celle de l'allaitement allongé afin d'éviter quelques tiraillements sur la cicatrice. La césarienne peut parfois retarder la montée de lait en raison d'une fatigue plus importante que pour un accouchement normal. D'ailleurs, on estime qu'une césarienne peut causer de la fatigue un mois encore après la naissance. »