De moins en moins d'enfants

En France, tous les ans. 6 000 enfants sont adoptés dont 1000 sont originaires de notre pays et 5 000 viennent de pays étrangers. Les enfants adoptables sont des pupilles de l'état, pris en charge par l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE). Ils sont l 000 à 1 500 à être placés dans des familles en vue d'adoption.

Plusieurs raisons sont à l'origine du manque d'enfants sur le territoire français, candidats à l'adoption :

l'accès de plus en plus généralisé à la contraception, les nouvelles lois sur l’avortement et. parallèlement, une aide sociale aux mères en difficulté. Les parents qui confient leur enfant à L' ASE sont de plus encouragés à participer aux décisions concernant l'avenir de leur enfant. Les services sociaux examinent aussi avec eux s'il n'existe aucune solution permettant de garder l'enfant dans son milieu familial. Tout ceci explique que l'adoption nécessite dans la majorité des cas une attente de plusieurs années et de multiples démarches.

Une sélection rigoureuse

Face à la pénurie d'enfants adoptables, les organismes chargés d'adoption ont tendance à ne retenir que les familles très motivées, les plus équilibrées et celles oui permettent de pronostiquer une nonne intégration de l'enfant.

Mais ce leur côté, les postulants à l'adoption sont moins exigeants. Les enfants déjà âgés ou souffrant d'un handicap ont ainsi plus de chances de trouver une famille. Enfin, les postulants se tournent de plus en plus vers l'adoption internationale.