A ce moment-là, le sexe du future enfant est fixé : il dépend du patrimoine générique du spermatozoïde. Cela veut dire que dès la fécondation, l'œuf est programmé pour être un garçon ou une fille. Mais au cœur du noyau, le secret est bien gardé, à l'extérieur rien ne se voit. Fille ou garçon, tout semble pareil. Ce n'est qu'au début du 3e mois que les organes sexuels se différencient, et que l'appareil génital devient celui d'une femme ou celui d'un homme.

C’est également au cours du 3e mois qu'apparaissent les cordes vocales. Elles ne fonctionnent pas pour autant et ne donnent pas de la voix au fœtus. Il ne poussera son premier cri qu'après la naissance, à l'air libre. Pendant ces six mois, les cordes vocales acquerront la consistance qui leur permettra de vibrer.

Progressivement, le visage devient plus humain. Les yeux se rapprochent de plus en plus. Les paupières poussent, mais elles recouvrent entièrement l'œil, pour protéger le globe oculaire qui se développe. Les lèvres sont bien dessinées. La bouche se rétrécit, mais le front reste proéminent et les narines très écartées. Les oreilles ressemblent à deux petites fentes. Les bras s'allongent, plus vite d'ailleurs que les jambes. On distingue nettement l'avant-bras, le coude, les doigts dont l'extrémité le durcit pour former les ongles. A l'intérieur de l'organisme, le foie s'est considérablement développé. Le rein définitif apparaît. L'intestin s'allonge et s'enroule. L’ossification du squelette se poursuit par celle de la colonne vertébrale. Les premiers poils apparaissent au-dessus de la lèvre supérieure et des yeux. Les muscles et articulations se développent. Le recrus se met à bouger, oh ! bien faiblement, si peu même que sa mère ne s'en rend pas compte ; mais déjà il agite légèrement bras et jambes, serre les poings, tourne la tête, ouvre la bouche, avale, et s'exerce même à pratiquer les mouvements de la tétée !

Pour le médecin, l'auscultation des bruits du cœur est un examen de routine. Pour la mère, pour le père, c'est entendre pour la première fois battre le cœur de son enfant, c'est vraiment la première certitude d'une présence, l'enfant commence à prendre une réalité. C'est vers la 12e semaine que, grâce au stéthoscope à ultrasons, on peut entendre battre le cœur. C'est en général à cette période que l'on pratique la première échographie.

Pour tous les parents, cette première échographie a une signification particulière. Elle révèle enfin leur entant, c'est un moment de grande émotion. Cet enfant on l'imagine, on entend son cœur et tout d'un coup on le « voit », et peut-être plus frappant, plus troublant, on le voit bouger. A ce propos vient à l'esprit le slogan bien connu d'un hebdomadaire : « Le poids des mots, le choc des photos. » En réalité les échographiques ne sont pas des photos, mais elles sont souvent perçues comme telles par les futurs parents. A tel point qu'aujourd'hui l'album de bébé débute généralement par des documents échographiques.

Quant aux mots, ils ont ici une place particulière. Ce que dit, ou ne dit pas l'échographiste, aura tendance à être interprété par les parents et pas toujours dans un bon sens. « Il est petit », est entendu comme « il est trop petit » et entendu comme « Il a une grosse tête » sera perçu comme « il a une anomalie ». Et si l'échographiste fait la grimace, simplement parce qu'il a de la peine à régler son appareil, ou à fixer un détail, les parents sont persuadés que cette grimace est en relation avec la santé de leur bébé. Les parents ne savent pas que l'appareil -l'échographe est délicat à régler, et que, suivant la manière dont se présente l'enfant, il est parfois difficile de bien voir.

Le résultat c'est que l'échographiste met souvent un certain temps à fixer l’image, et plus il met de temps, plus l'inquiétude grandit. Comme le dit un spécialiste de l'échographie, le docteur Roger Bessis : « Il est très difficile de gérer simultanément et convenablement ses mains, ses yeux, son écoute, sa parole et sa réflexion technique. » Il est préférable que les futurs parents en soient avertis pour ne pas s'angoisser inutilement, et lorsqu'ils ont une inquiétude, qu'ils n'hésitent pas à l'exprimer.

Les parents sont éblouis et émus de voir leur bébé, de « le surprendre dans son petit monde intérieur, si paisible », comme me l'a écrit une lectrice. Les pères assistent en général à l'examen, il les rassure, eux qui ne ressentent pas dans leur corps la présence réconfortante de leur bébé.

À la fin de ce 3e mois, le fœtus mesure près de 10 centimètres et pèse 45 grammes. Il a lait un bond en avant : en quatre semaines, sa taille a triplé, son poids quadruplé. Au cours des mois qui vont suivre, ce sont ses os qui subiront les modifications les plus importantes. Tout en se développant considérablement, le fœtus changera peu dans son aspect extérieur.