Par voie buccale

Heureusement, aujourd'hui, la plupart des sirops et autres granulés pour enfants sont aromatisés à la fraise, à la framboise ou à l'abricot et se prennent donc sans trop de difficultés. Sachez pourtant qu'un sirop conservé au réfrigérateur aura moins de goût. Si vous souhaitez masquer la saveur d'un remède dans une boisson, choisissez un parfum prononcé et inhabituel pour l'enfant: le jus de prune fait, paraît-il, des merveilles. Pour les comprimés, le plus simple est de les écraser avec le plat de la lame d'un couteau et de mélanger la poudre ainsi obtenue dans une petite cuillère de yaourt sucré ou de compote au goût bien marqué, par exemple fruits rouges ou mangue. Là encore, choisissez une compote à laquelle l'enfant est peu habitué. Procédez de même avec les gélules après les avoir ouvertes. Vous pouvez aussi simplement diluer la poudre dans une toute petite quantité d'eau minérale et donnez-lui de préférence juste avant son repas. Un conseil : ne mélangez jamais le médicament à un biberon de lait. Certains remèdes donnent une saveur désagréable et vous prenez le risque de ne pas soigner votre enfant si, par manque d'appétit, il ne finit pas son biberon.

Par voie rectale

Les suppositoires ne posent pas vraiment de problème, sauf peut-être celui de provoquer parfois une selle. Dans ce cas, vous n'aurez plus qu'à recommencer. Pendant le traitement, gardez les suppositoires dans le réfrigérateur.

Les collyres, les gouttes nasales et auriculaires

Pratiquement tous les petits détestent qu'on leur mette des gouttes dans les oreilles, surtout si elles ont été prescrites après une otite douloureuse. Vous devrez malheureusement vous montrer ferme et rapide. Avant de les instiller, faites chauffer le flacon quelques minutes dans vos mains, le liquide sera moins froid et n'agressera pas les oreilles de votre chérubin. Attention, la plupart des collyres ne se conservent qu'une quinzaine de jours.

Pour administrer les suppositoires

Enduisez-les de lait de toilette pour qu'ils glissent plus facilement. Couchez l'enfant sur le dos, relevez-lui bien haut les jambes, tenez ses chevilles d'une main, et de l'autre introduisez le suppositoire. Cette position détend le muscle anal et facilite le passage du suppositoire. Maintenez quelques secondes l'enfant en position allongée, serrez-lui les fesses pour éviter toute expulsion inopportune. Quelques chatouilles et papouilles sur son ventre nu rendront ce geste plus drôle que traumatisant.

Les petits bobos et plaies doivent être nettoyées avec du sérum physiologique adapté aux bébés comme Johnson’s baby sérum physiologique par 4x125 ml

Pour lui donner un médicament à la cuillère

Installez-le au creux de votre bras ou couchez-le sur le dos. Entrouvrez sa bouche en lui abaissant le menton, posez la cuillère sur sa lèvre inférieure et laissez couler le liquide. Il existe une cuillère-doseur qui facilite toutes les manipulations de ce genre. Certains laboratoires en proposent même avec leurs flacons. Vous trouverez encore des mini-biberons, des sucettes pour médicaments et même des seringues-tétines dont il suffit de glisser l'embout sur la langue de l'enfant.

Les collyres

Ils s'administrent dans des yeux propres. Prenez une compresse stérile imbibée d'un peu de sérum physiologique et passez-la en allant du bord externe de l'œil vers le nez. Changez de compresse pour l'autre œil. Posez fermement une main sur le front de l'enfant à hauteur des arcades sourcilières. Avec le pouce et l'index ouvrez largement l'œil et déposez les gouttes de collyre dans son angle interne.

Les gouttes nasales

Elles se mettent dans un nez propre. Préparez deux petites mèches de coton, roulottées et imbibées de sérum physiologique. Maintenez la tête de l'enfant fermement d'une main et nettoyez ses narines en tournant légèrement les mèches. Ne lâchez pas sa tête et instillez les gouttes.

Pour mettre des gouttes dans les oreilles

Allongez l'enfant sur une surface dure, une simple serviette de toilette sous sa tête. Posez une main au sommet de sa tête et faites-la pivoter sur le côté. Injectez quelques gouttes dans le conduit auditif et maintenez sa tête dans cette position encore quelques secondes.