Évidemment, la première année de sa vie, votre bébé ne va pas ouvrir un jeu de société et faire une petite partie, tout seul, pour s'amuser. Non, non, non ! Jouer, c'est surtout JOUER AVEC MAMAN ! Bien sûr, il vous laissera quelques moments de répit où il concentrera toute son attention sur l'observation d'un objet, son fonctionnement ou sa manière de rebondir par terre. Mais le plus souvent, vous serez sa partenaire préférée. Car pour s'amuser, on n'a pas forcément besoin de grand-chose : une séance de chatouilles, une partie de « coucou » ou un épisode de « mes mains sont des marionnettes »... sont de grands moments de complicité ! En cela, jouer, c'est également communiquer et échanger.

À chaque âge son jouet

Bonne nouvelle : si les grandes marques de jouets connaissent toutes les ficelles pour faire craquer Prunelle de nos yeux (oh regarde maman, je n'ai pas la poupée habillée en Pop Academy !), ils sont suffisamment experts pour parfaitement indiquer la tranche d'âge à laquelle un jouet s'adresse. S'il est noté « à partir de 18 mois »,

N'anticipez pas : rangez votre fierté dans votre poche et attendez l'âge requis pour l'offrir à votre enfant. Peut-être que certaines pièces sont dangereuses pour un enfant plus jeune et surtout, il ne sera pas apte à s'en servir. Le jouet sera donc inintéressant pour lui.

De la naissance à 6 mois

Disons que les 3 premiers mois, le Pitchoun ne pourra qu'observer, toucher ce que vous allez lui proposer. Ce sont ses sens qui vont lui donner un grand nombre d'informations : sons et couleurs sont à l'honneur. Hochets, objets à secouer, mobiles colorés sont amusants pour lui.

Dès qu'il peut tenir sa tête et rester un moment dans un transat, ses mains vont devenir son principal centre d'intérêt. Saisir un cube (et le relâcher tout de suite) ou un petit personnage en peluche sont très stimulants.

De A à 6 mois, sa tonicité augmente : placez-le sur un tapis d'éveil coloré où il pourra ramper, toucher différentes textures (tissu tout doux, qui gratte, etc.). Donnez-lui des objets faciles à manipuler, mais faisant du bruit quand on les presse ou quand on les secoue. Essayez les portiques, qui permettent de rester allongé tout en s'amusant avec ses mains.

De 6 mois à 1 an

Bibou est maintenant un petit aventurier. Il touche à tout, veut tout regarder se déplace pour juger de plus près... Donnez-lui un tableau d'activités plein de bidules à tripoter, à faire couiner. Les fabricants proposent un choix très étendu, adapté à votre budget. Les jouets musicaux ont aussi la côte : xylophone lumineux, piano à touches clignotantes sont doublement intéressants puisqu'ils stimulent le toucher et l'ouïe.

Dès 8 ou 9 mois, il arrivera à attraper de petites choses entre son pouce et son index, ce qui lui ouvre de nouvelles perspectives de jeu : il peut commencer à utiliser une pyramide des anneaux. Pensez également aux jouets qui lui permettent de prendre appui, comme les « pousseurs » ou les chariots à tirer. Pour vos oreilles

Choisissez, de préférence, des jouets possédant un bouton ON/OFF. Très vite, vous serez agacée par ces musiques un peu gnan-gnan et vous apprécierez d'autant plus de pouvoir leur fermer le bec. Suppliez vos amis de ne pas lui offrir de tambour et soupçonnez le cousin qui lui donne un camion de pompier à la sirène hurlante de ne pas vous porter dans son cœur.

Il commence a marcher, il veut explorer alors essayez les couches Pampers Active Fit qui s'adaptent parfaitement aux aventuriers.