L'école à deux ans

✓ Des vêtements adaptés

Les institutrices d'école maternelle préfèrent que les enfants portent des pantalons (plutôt que des salopettes) sans bretelles. La taille des enfants n'étant pas bien marquée, il est préférable d'opter pour des pantalons à ceinture élastique.

11 y a quelques années, un fabricant de vêtements pour enfants a même créé un pantalon « spécial maternelle ». Les meilleurs tissus sont le Jean ou le velours, le jersey de laine étant à déconseiller: à cet âge, ils se déplacent encore souvent facilement à genoux et ils se traînent par terre sans penser à leurs vêtements.

Des chaussures faciles à mettre et qui permettent à l'enfant de se débrouiller seul le plus vite possible sont très utiles. Les lacets sont peu appréciés et les mocassins sont très vite déformés. Une bonne solution : les attaches auto-aggripantes. N'oubliez pas un tablier où seront marqués ses nom et prénom pour le reconnaître dès les premiers jours et le rassurer. Surtout pas de cartable, à cet âge il ne sert à rien.

Comment juger s'il est prêt

✓ Il supporte sans problème de se séparer de sa mère et il fréquente depuis presque deux ans déjà la crèche collective sans difficulté.

✓ Il n'a pas peur de se retrouver au milieu d'un groupe d'enfants et il y serait même un leader.

✓ il a une relative autonomie : il va faire pipi tout seul, il mange seul et commence à savoir s'habiller.

✓ Il connaît bien son prénom et son nom de famille.

✓ Il s'ennuie chez sa « nounou » et il recherche en permanence la compagnie des autres enfants.

✓ Il demande à aller à l'école.

✓ Il a été reçu à l'examen de santé d'entrée à l'école.

Aller à l'école à 2 ans, pourquoi pas ? Mais à condition que la classe ait des effectifs légers, 10 à 15 enfants pour deux adultes, qu'elle propose le mi-temps, qu'elle prenne en considération que l'enfant n'est pas toujours propre, qu'il a besoin de s'isoler et que son langage peut être encore celui d'un bébé. Tant que l'école maternelle ne s'est pas dotée de moyens spécifiques pour accueillir ces tout-petits, les solutions de la mère, de la nourrice ou de la crèche restent les meilleures.

Cette première classe devrait être pensée comme une « prépa » à l'école maternelle. L'école dès 2 ans peut être utile pour l'enfant qui a des difficultés de développement, mais à condition que l'institutrice soit secondée par un personnel supplémentaire.