Manger est un jeu

Les repas sont une excellente occasion de socialiser.

Si vous parlez au bébé en le nourrissant, ses bruits, vocalisations et gargarisassions dureront jusqu'à trente minutes avant qu'il ne se décide à retourner a la tétine. Animal sociable qui ne connaît encore aucune de nos contraintes sociales, le bébé adore son rôle de prince débraillé. Il a toujours sucé ses doigts après chaque bouchée, mais il y va maintenant de tout son poing ou préfère jouer avec les mains qui le nourrissent. Sucer délicatement ses doigts ne les nettoie pas suffisamment pour l'empêcher de barbouiller son visage. Il a tellement hâte de -par-le.'», de regarder agir sa famille ou de jouer avec vos vêtements, vos cheveux ou votre visage, qu'il tète furieusement pendant de courtes périodes, pour ensuite s'arrêter complètement, en laissant le lait dégouliner le long de ses joues et de son menton. Baver, sucer ses doigts, explorer sa bouche avec sa main, sont parfois signes de poussée dentaire, mais ils n'en font pas moins partie de l'intérêt croissant que l'enfant porte au monde.

Le fait de passer moins de temps à téter, dans le but d'en consacrer plus à l'observation des membres de sa famille, ne pose pas de problème pour l'enfant. S'il est nourri au sein, il parvient probablement à absorber les quatre à six onces (12-18 cl ) de lait dont il a besoin dans les premières cinq minutes. Au contraire, c'est vous qui risquez d'avoir un problème. S'il y a une diminution subite de la stimulation, elle peut amener une diminution du lait. SI cela vous arrive, il faut allaiter plus souvent pour augmenter le volume du lait. Vous pouvez également veiller à donner la première et la dernière tétée de la journée dans une pièce obscure et tranquille, où rien ne viendra distraire le bébé. Dans ce cas, il tétera probablement plus longtemps et vous aurez plus de lait. C'est aussi une habitude à prendre s'il faut raccourcir le temps d'un repas ou si le bébé ne mange pas suffisamment.

Profitez aussi des moments câlins avec les couches Pampers à prix défiants toutes conccurences.