Aller à la maternité: Si votre mari est disponible, vous n'avez aucun problème. Si, par contre, vous êtes seule au moment de partir, il est exclu que vous preniez le volant : une contraction un peu forte peut vous mettre dans une situation délicate. Certains taxis ne sont pas toujours très « emballés » d'avoir à conduire une future maman à la maternité. Ils craignent toujours l'accouchement inopiné - l'accouchement pendant le transport reste toutefois exceptionnel. Mieux vaut peut-être vous arranger avec une amie, un voisin, voire une ambulance. Les frais de transport en ambulance sont pris en charge à 100 %, uniquement s'il s'agit d'une prescription médicale (elle peut se faire a posteriori). Enfin, si vraiment vous avez l'impression que vous allez accoucher dans les minutes qui suivent, téléphonez aux pompiers ou appelez le SAMU, ils vous emmèneront à la maternité la plus proche.

Préparer la perfusion :

Il est obligatoire, dès l'arrivée à la maternité, de mettre en place un cathéter en intraveineuse. Celui-ci va permettre, s'il le faut, le soutien médicamenteux à tout moment de l'accouchement, qu'il y ait ou non complication, et notamment si celui-ci doit se dérouler sous péridurale. Dans la majorité des cas, il sert simplement à poser une perfusion de sérum glucose qui fournit un apport calorique en eau et sucre à la mère afin de lui permettre de soutenir un effort prolongé. Parfois il est simplement posé en prévision d'une éventuelle perfusion. Ce cathéter est posé soit sur l'avant-bras, soit sur la main pour laisser libres les mouvements des bras dont la future maman peut avoir besoin au moment de l'expulsion.

Les phases de l'accouchement :

• Le moment que l'on appelle la dilatation consiste en l'effacement puis l'ouverture du col de l'utérus. Pour certaines futures mamans, particulièrement si elles ont déjà mis au monde un ou plusieurs bébés, l'effacement peut ne pas être détecté, et précéder la dilatation de quelques jours.

En fait, après un premier accouchement, le col de l'utérus ne reprend pas sa taille initiale et reste toujours un peu plus court. Quelques contractions fortes et efficaces suffiront alors à l'ouvrir.

• L'expulsion, comme son nom l'indique, est la sortie de l'enfant. Celui-ci glisse de l'utérus dans le vagin en traversant les os du bassin puis la vulve.

• La délivrance est le décollement et l'expulsion du placenta et des membranes qui protégeaient le bébé. Deux heures de surveillance médicale sont obligatoires à la suite de l'accouchement.

L'éventualité du rasage

Juste avant l'expulsion, il se peut que l'on vous rase une partie du périnée. Ce geste est indispensable pour surveiller correctement celui-ci. Ce rasage doit être léger pour ne pas provoquer une trop forte irritation de la peau.

Les vertus de l'eau

De plus en plus de maternités proposent à leurs patientes de soulager leurs douleurs en se baignant dans une baignoire d'eau tiède. Celle-ci est parfois équipée de jets de massage relaxant. Cet hydromassage doux détend et relaxe. Le bain aide à la dilatation, soulage la douleur et accélère le processus de l'accouchement.

Certaines maternités mettent à la disposition des futures mamans des piscines démontables. Plus simplement, pour toutes celles qui n'ont pas à leur disposition une baignoire, des douches d'eau tiède associées à de légers massages peuvent aussi bien soulager ces douleurs. Encore plus de sensation de bien-être avec le LAIT CORPS HYDRATANT de Nivéa SOUS LA DOUCHE voit grand et est désormais disponible en 250 ml Son nouveau flacon souple tête en bas a gagné en praticité. Vous reconnaitrez le lait corps sous la douche peaux normales à sèches à sa couleur blanche. SANS PARABEN, le LAIT CORPS SOUS LA DOUCHE Hydratant est enrichi en minéraux marins pour maintenir le taux d’hydratation des peaux normales à sèches.