Son audition est si fine qu'il a déjà des capacités de discrimination, entre des syllabes très proches et en fonction des langues. Par exemple, il sait faire la différence entre « ba » et « pa », entre « ba » et « bi ». Il semble qu'il soit déjà capable de reconnaître sa langue maternelle parmi d'autres. On a fait entendre à des nouveau-nés la voix de leur mère filtrée, enlevant les fréquences trop élevées, ne gardant que les fréquences basses ; elle est ainsi très proche de ce que le bébé entend in utero. Il semble bien qu'il la reconnaisse, filtrée ou non filtrée, dès les premiers jours de la vie. Mais nous reviendrons sur ces facultés de reconnaissance.

L'audition

Elle est très sensible. Beaucoup de mères disent encore : « Mon bébé est trop nerveux » parce que, à 15 ou 20 jours, il sursaute au moindre bruit et pleure aux bruits intenses. Cela est normal. Le bébé n'est pas « nerveux », il est très réactif et très sensible aux excitations extérieures.

La vision

Elle joue pas un grand rôle pour le fœtus dans l'univers sombre de la cavité amniotique ; cependant, dès la naissance, il fait la différence entre la lumière et la pénombre ou la nuit, et une lumière trop vive lui fait cligner ou fermer les yeux.

Il est attiré par les visages humains beaucoup plus que par les objets inanimés, il est capable de différencier des formes géométriques variées, de suivre des yeux et de reconnaître la direction d'un objet approché un peu vite de son visage. Si la trajectoire poursuivie devait atteindre son visage, il ferme les yeux et bouge éventuellement la main pour la placer devant lui ; il ne le ferait pas si cette trajectoire devait passer loin de son visage. Cela suppose déjà des possibilités d'appréciation fantastiques. Il est aussi attiré par les couleurs, surtout le rouge brillant. Il faut ajouter que, durant les premiers jours, les bébés très blonds donnent parfois l'impression de moins bien voir que les bruns ; cela tient à la qualité de la rétine, dont les pigments, qui jouent un rôle majeur dans la vision, sont encore en faible quantité.

Le goût et l'odorat

Ils sont bien présents et développés à la naissance. Ils vont jouer un rôle considérable dans l'installation des liens avec la mère. Un nouveau-né âgé de quelques minutes fait une grimace très violente si on lui propose un goût amer ou acide, mais a une sorte de mimique de contentement pour un goût sucré. Tout se passe comme si, de façon innée, les bébés appréciaient les saveurs sucrées, et vous savez bien à quel point ils aiment le sucré ; il est parfois nécessaire de sucrer les légumes ou la viande les premiers jours de leur administration, vers 3 ou 4 mois, pour « faire passer » ces nouveaux aliments. Ils sont sensibles à la concentration en sucre ou en sel et font très vite la différence entre le peu et le très sucré.

La perception des odeurs

Elle joue un rôle plus grand chez les bébés que chez les adultes. L'observation vaut d'ailleurs aussi pour les animaux : les petits rats retrouvent les tétons maternels grâce à l'odeur qui s'en dégage. Il est bien établi maintenant qu'un bébé est plus calme lors de son adaptation à la crèche, on l'endort plus facilement - même à la maison - si on lui prête une blouse ou un maillot de corps maternel, donc imprègne de son odeur, à laquelle il a été habitué dès la naissance.

La peau, le Tact, le toucher

Les caresses, le contact corporel charnel avec la mère ont une énorme importance pour le bébé dés sa naissance, qui trouve les gestes pour se blottir contre sa mère, s'agripper à elle comme les petits animaux. Les mères africaines, lorsqu'elles couchent leur petit sur leurs cuisses, par exemple, relèvent toujours leur jupe afin que le bébé ait un c contact peau à peau », car elles savent d'instinct comme cela est important à cet instant et pour le développement d'une bonne sensualité future. Les mères indiennes appliquent à tous les nouveau-nés un rite de caresses et de massages, dont elles savent culturellement l'importance, et c'est un véritable art traditionnel. N'hésitez pas à masser et à caresser longuement votre bébé, avant ou après le bain, il en sera certainement très heureux et vos échanges en seront enrichis. Le moment du repas, sein ou biberon, moment privilégié, sollicite au mieux tous les sens du bébé : goût, odorat, toucher, regard, voix.

La peau du noveau né est fragile alors soignez la avec des produits sans Paraben de NIVEA Baby comme la Crème Soft NIVEA Baby 200ml qui s’utilise pour le visage et le corps.

Sans entrer ici dans le détail de ce qui stimule et façonne le développement du cerveau, il a été montré de façon tout à fait certaine que le fait de caresser des petits animaux (des rats en l'occurrence) plusieurs minutes chaque jour, les rend ensuite, au début de l'âge adulte, plus compétents, plus aptes à répondre aux tests, et le développement anatomique de leur cerveau est plus complet.

Les capacités sensorielles d'un nouveau-né

Dès la naissance, les cinq sens de l'enfant sont en alerte :

* Son audition est très sensible.

* Il voit dès le premier jour de sa vie, moins bien que l'adulte, mais il a une activité spontanée d'exploration autour de lui, en tournant les yeux et le visage.

* Le goût est bien présent : le bébé est très vite sensible à la concentration en sel ou en sucre.

* La perception des odeurs joue un rôle plus grand chez les bébés que chez les adultes.

* Le toucher, c'est-à-dire les caresses, le contact corporel charnel avec la mère, a une énorme importance pour le bébé dès sa naissance.

Pour l'apprentissage des couleurs et du sens du toucher, offrez lui un Tapis d’éveil singe Monkey Donkey Babysun. Un tapis de découverte et d'aventure.