Mais ensuite, pendant les premiers jours, il bouge parfois de façon explosive, faisant des mouvements en masse des membres, du corps entier, au cours desquels il lui arrive de pleurer quelques instants car ces mouvements le réveillent, et sa première manifestation est le pleur. Le nouveau-né, durant les premiers jours, dort près de vingt heures sur vingt-quatre.

Il présente un rythme de sommeil et d'éveils réglé par la faim. En général, les nouveau-nés se réveillent six à huit fois durant les vingt-quatre heures, de façon assez régulière, indépendamment du jour ou de la nuit, et pleurent à ce moment pour réclamer leur biberon.

Certains d'entre eux peuvent ne se réveiller que toutes les quatre heures, voire de façon plus espacée. Quelques-uns, plus endormis, doivent être réveillés pour le repas, et vous avez de la peine à les éveiller vraiment. Ils restent somnolents, tètent vigoureusement quelques minutes puis s'assoupissent alors que le repas n'est pas terminé et doivent être réveillés à nouveau par quelques petites tapes, une certaine excitation de la bouche, pour se remettre à téter avec plus ou moins de vigueur.

Ne vous étonnez donc pas si, jusqu'à dix ou quinze jours, bébé vous semble endormi, « prend le jour pour la nuit » selon l'expression courante, pleure parfois sans raison, n'a pas de périodes au cours desquelles il est éveillé et calme. Peu à peu son rythme va s'installer et vont apparaître justement ces périodes d'« éveil calme » au cours desquelles, en général après le biberon, rassasié, alors que vous venez de le recoucher, il commence à ouvrir les yeux sur le monde ambiant et pas seulement sur sa mère qui le nourrit et s'occupe de lui.

Dans ces périodes, qu'il soit dans vos bras ou couché dans son berceau, s'il a fait son rot et a eu la selle qui succède souvent au repas, vous remarquerez son visage particulièrement détendu, ses yeux mobiles et son air attentif. Il est tout à fait normal qu'il sursaute facilement, au moindre bruit, qu'il tressaute et qu'il présente de petits mouvements saccadés des mains, des pieds, de la mâchoire.

Peu à peu, un rythme de sommeil et d'éveil s'établira de façon plus régulière.

Après le repas, il est bon de coucher bébé sur le côté ou sur le ventre, de manière qu'une régurgitation ne puisse pas constituer un danger pour lui .

Jusqu'à deux mois, deux mois et demi, il ne saura pas se remettre sur le dos tout seul et restera dans cette position, mais quelques-uns d'entre eux, véritables petites anguilles, arrivent à se tourner plus tôt. D'autres sont capables très vite de mouvements de reptation qui les font glisser sous la couverture vers le pied du berceau.

Certains bébés aiment dormir sur le ventre. Vous vous en apercevrez très vite à la gêne qu'ils manifestent en étant sur le côté alors qu'ils se calment très vite sur le ventre et s'endorment facilement ainsi. La position « sur le ventre » est couramment adoptée et je pense qu'elle est raisonnable les six ou huit premières semaines. Ensuite, le bébé a de plus en plus besoin de voir le monde environnant. Actuellement elle a tendance à être abandonnée au profit d'un retour à la position sur le côté.

Il n'y a aucun inconvénient à les laisser dormir ainsi la tête tournée d'un côté ou de l'autre. Il faut cependant éviter absolument que bébé dorme toujours tourné du même côté. Cette habitude peut entraîner un aplatissement du crâne d'un côté avec obliquité de l'ensemble du crâne, appelée plagiocéphalie, et même une certaine difficulté pour le bébé à tourner parfaitement la tête des deux côtés.

Dès qu'il grandit un peu, bien avant deux mois, il a toujours envie de regarder vers la pièce, la porte, et se détourne du mur pour se tourner vers le spectacle du monde qui l'environne. Il faut parfois orienter différemment son lit ou le changer de position pour éviter justement que, de son propre chef, il n'ait tendance à regarder toujours du même côté. On dispose maintenant de petits sièges portables, en forme de hamac, dans lesquels on peut placer bébé dès l'âge de six semaines et le déplacer ainsi avec soi à travers la maison. Il adore cela.

La toilette reste un des moments les plus apprécié du bébé... Profitez-en, cela ne durera pas!